L'HETIQUE

 

 

 

L'âme du Lionisme:
son éthique, une constance au-delà de l’évolution de la société

L’éthique n’est pas une abstraction. Elle ne se dit pas, elle se montre.

En synergie avec les Droits de l’Homme et des citoyens, l’éthique pose la question fondamentale, celle de la raison d’être des Lions.

« Nous ne sommes ni les tenants d’une idéologie, d’une politique ou d’une religion, disait Claude Champaud, Lion émérite, mais d’une éthique humaine et sociale. Nous sommes la cité de l’altruisme. »

Mais au-delà de la simple définition, bien au-delà du code de l’éthique librement accepté et appliqué par tous les Lions du monde, au plus profond d’eux-mêmes, il y a une vraie réflexion, une vraie croyance, une vraie valeur, une vraie foi.
L’éthique est leur repère, leur source d’inspiration, le sel de leurs actions.

Une foi non point mutilée, anémique ou édulcorée, mais une foi dans toute son intégrité, sa pureté, sa vigueur, saine et réfléchie. Une foi qui s’exprime et explose telle une soif joyeuse de la vie.

L’éthique est le fil conducteur de l’association internationale des Lions Clubs.

Précieux fil d’Ariane dans les méandres d’un monde de plus en plus difficile, le code de l’éthique suggère des solutions :
- à l’homme qui a perdu ses possibilités de réaction intellectuelle ou spirituelle,
- à celui qui n’a plus de contact avec les autres, prisonnier d’un univers, labyrinthe moralement destructeur, ainsi que d’une civilisation de masse dont l’uniformisation et le nivellement des individualités semblent être la redoutable finalité.
- à ceux qui n’ont pas d’autre choix que celui d’un travail souvent dénué de finalité humaniste.

L’éthique est La force de l’association.

- Si personne n’oblige un individu à être Lion, le Lionisme, en revanche, oblige à un comportement au sein de la communauté.
- Des règles librement acceptées, certes, mais avec soi-même il faut savoir être exigeant, être exemplaire, être responsable.
- Dans la cité, l’éthique apparaît donc telle une conscience, une force d’appui et de compensation, un savoir être autant qu’un savoir vivre.

Le code de l’éthique constitue LE patrimoine moral du club et sert de repère à tout Lion pour son comportement dans l’existence :

- Respecter les convictions confessionnelles, philosophiques et politiques de chacun,
• favoriser la pleine et libre discussion sur tous les sujets, développer l’esprit de
• compréhension par delà les limites arbitraires des Etats et des langues, c’est promouvoir la personne.

- Encourager les principes de bon gouvernement et de civisme au service de la communauté et de son pays, c’est défendre les valeurs morales et fondamentales de notre civilisation.

- Par le don de soi, participer au mieux-être social et moral d’autrui, c’est témoigner de la générosité de l’âme au service de la société.

Chaque membre Lions doit comprendre que s’il est Lion, c’est que le club qui l’a fait venir à lui a précisément besoin de lui, de ce qu’il est, de ce qu’il représente, de ce qu’il fait. Il doit garder constamment à l’esprit que s’il a accepté d’y venir, c’est pour mettre tout cela au service du club.

Etre coopté pour rejoindre l’association des Lions Clubs c’est être reconnu pour ce que vous êtes: un exemple. Considérez donc comme un honneur d’être coopté dans un club.

L’éthique est « une morale sans obligation ni sanction ». Certes, mais être Lions engage. C’est une grande responsabilité.

Il faut mériter d’être Lions.
Il faut être exemplaire pour encourager un monde qui veut l’être.
Il faut être exigeant pour gagner face à une société sans état d’âme.

Tous les Lions du monde se retrouvent autour des principes de base:

S’INTERESSER activement au bien-être civique, culturel, social et moral de la communauté.

UNIR les membres des clubs par des liens d’amitié, de bonne camaraderie et de compréhension mutuelle.

CREER un forum pour la pleine et libre discussion de tous les sujets d’intérêt général, sauf ceux de politique partisane et de religion sectaire.

ENCOURAGER la compétence professionnelle et le respect des principes moraux dans les relations d’affaires, sans avoir pour but de procurer des avantages financiers aux membres des Clubs.

CREER et développer un esprit de compréhension entre les peuples du monde.

PROMOUVOIR les principes de bon gouvernement et de civisme.

Telechargement
Melvin Jones
Fondateur du Lions Club
International (1879-1961)

«On ne peut aller bien loin dans la vie  si l'on ne commence pas  par faire quelque chose  pour quelqu'un d'autre»